Peintures – Séverine Dourson

2021

Joie en mouvement – 2021

Acrylic on canvas – 115 cm x 75 cm

Reflection – 2021

Acrylic on canvas – 75 cm x 115 cm

Healers – 2021

Acrylic on canvas – 75 cm x 115 cm

Cauldron of prosperity – 2021

Acrylic on canvas – 50 cm x 60 cm

Le discernement – 2021

Acrylic on canvas – 46 cm x 61 cm

Woman with children on her head – 2021

Acrylic on paper – 42 cm x 29,6 cm

Cendrillon – 2021

Acrylic on paper – 42 cm x 29,6 cm

Body tree – 2021

Acrylic on paper – 42 cm x 29,6 cm

Naissance d’une femme – 2021

Acrylic on paper – 29,6 cm x 42 cm

Rêve – 2021

Acrylic on paper – 29,6 cm x 42 cm

Dragon – 2021

Acrylic on paper – 29,6 cm x 42 cm

Musique – 2021

Acrylic on paper – 73,5 cm x 34 cm

Créativité – 2021

Acrylic on canvas – 57 cm x 31 cm

Vibrations de couleurs – 2021

Acrylic on canvas – 23 cm x 36,5 cm

2020

Licorn of the universe – 2020

Acrylic on canvas – 46 cm x 61 cm

Chamanic remembrance – 2020

Acrylic on paper – 73,5 cm x 55 cm

Transformation – 2020

Acrylic on cardboard – 40 cm x 51 cm

Initiation – 2020

Acrylic on paper – 38 cm x 55 cm

Knowing (earth and sky) – 2020

Acrylic on paper – 31 cm x 50 cm

L’oiseau peut-il suspendre la tempête? – 2020

Acrylic on paper – 36 cm x 51 cm

Tournoiement 1 – 2020

Acrylic on paper – 32 cm x 24 cm

Tournoiement 2 – 2020

Acrylic on paper – 32 cm x 24 cm

Tournoiement 3 – 2020

Acrylic on paper – 32 cm x 24 cm

Tournoiement 4 – 2020

Acrylic on paper – 32 cm x 24 cm

Mother earth – Incarnation – 2020

Acrylic on paper – 73,5 cm x 55 cm

Like a flower – 2020

Acrylic on paper – 56,5 cm x 55,5 cm

2019

Life and death – 2019

Acrylic on canvas – 30 cm x 40 cm

The door landscape – 2019

Acrylic on paper – 29,6 cm x 42 cm

A travers – 2019

Acrylic on paper – 29,6 cm x 42 cm

Improvisation – 2019

Acrylic on paper – 19 cm x 38,5 cm

2015

Sea of sun – 2016

Acrylic on cardboard – 51 cm x 40 cm

Intégration des opposés – 2015

Acrylic on paper – 42 cm x 29,6 cm

Walk alone – 2015

Acrylic on paper – 55 cm x 37 cm

Flying dream – 2015

Acrylic on paper – 24 cm x 34 cm

Vibrations d’ailleurs – 2015

Acrylic on paper – 34 cm x 24 cm

Fenêtre ouverte – 2015

Acrylic on paper – 34 cm x 24 cm

Après Chagall – 2015

Acrylic on paper – 24 cm x 34 cm

Africa – 2015

Acrylic on paper – 24 cm x 34 cm

Le pays des mille collines – 2015

Acrylic on paper – 34 cm x 24 cm

2014

Home sweet home – 2014

Acrylic on paper – 24 cm x 34 cm

Cerf volant – 2014

Acrylic on paper – 24 cm x 34 cm

La case – 2014

Acrylic on paper – 24 cm x 34 cm

Poésie lunaire – 2014

Acrylic on paper – 34 cm x 24 cm

Retour à l’harmonie – 2014

Acrylic on paper – 24 cm x 34 cm

Manifestation – 2014

Acrylic on paper – 34 cm x 24 cm

Désengagement – 2014

Acrylic on paper – 24 cm x 34 cm

L’art pour mettre de la beauté dans ce monde… l’art au service de la vie!

Peindre sans chercher de résultat, juste pour être là, présente à moi et à ce qui se présente à moi… C’est la démarche qui m’habite depuis 2013, quand j’ai commencé à peindre juste pour le plaisir de vivre le mouvement et l’inspiration qui me venait.

J’avais été pendant un an et demi, un soir par semaine, dans une académie pour peindre. Ayant alors déménagé, j’ai pris contact avec l’académie la plus proche de chez moi, car je ressentais l’envie et la nécessité de continuer. La rencontre avec le professeur de peinture de cette académie a été pour moi une déception. La recherche de la performance, de la perfection, la compétition, l’attrait pour les « meilleurs » qui se dégageait du cursus qu’il proposait ne me convenait pas, et ce que je pouvais alors montrer de mes peintures ne lui convenait pas non plus.

J’en avais eu bien assez dans mon parcours de ce type de démarche et d’enseignement, appris dès la plus jeune enfance, et qui nous mènent hors de nous-mêmes dans le mauvais sens du terme, pour correspondre à ce qu’on veut de nous. Un mode de fonctionnement qui m’avait aussi menée proche du burn out, malgré des postes véhiculant des valeurs humanistes et de solidarité honorables.

J’ai continué, hors de tout enseignement, seule, chez moi, dans le silence, dans les moments que me laissaient mon poste d’employée dans les ONGs. Je n’avais alors pas d’intention de « montrer » ce que je faisais. Cette démarche d’abord thérapeutique pour moi, je l’ai mise de côté quelques années, le temps de me former comme thérapeute (avec un temps plein et une formation aussi prenante, je ne pouvais plus mener tout cela, mais je savais au plus intime de moi que j’y reviendrais). Puis j’ai repris…

Je désirais peindre pour me sentir bien, être en joie, vivre le plaisir du mouvement du pinceau, des couleurs qui se posent et s’expriment, des formes et dessins qui viennent à moi et se déposent sur le support. Peindre pour laisser la vie et mon être être présents, se manifester à l’instant où je peins. Peindre pour me connecter à moi. Peindre pour me transformer. Et cela me connecte à bien plus que « moi »…

L’art est un service à la vie, la vie qui coule en moi, la vie qui jaillit en chacun.e de nous, en chaque être, en chaque parcelle de l’univers. L’art est une porte qui laisse passer les vibrations qui nous habitent, nous élèvent, nous révèlent les profondeurs de nous-mêmes et de notre vie afin de les rendre accessibles, capables de nous transformer. L’art nous donne du recul et ouvre des nouvelles portes pour voir et ressentir autrement notre réalité. La réalité du monde qui, bien souvent, n’est pas ce que nous pensons. L’art peut être une manière d’être canal d’énergies plus ou moins lumineuses, et de mettre en scène le jeu de l’ombre et de la lumière.

L’artiste en moi, l’artiste en toi, il est là… et explorer cette créativité, lui permettre de s’incarner, n’est pas nécessairement une affaire d’enseignement. Mais de suivre le fil de son âme, qui aime la beauté et vibre au service de la vie.

Séverine Dourson, juillet 2021